Puzzle Concept, cabinet spécialisé en prévention RPS et amélioration de la QVT Puzzle Concept, cabinet spécialisé en prévention RPS et amélioration de la QVT

Spécialiste de la qualité de vie au Travail et de la prévention des Risques Psychosociaux

Vous êtes ici : Accueil Interventions Intégrer les RPS dans le Document Unique (DUERP)
Interventions

Intégrer ou mettre à jour le volet RPS dans le Document Unique (DUERP)

Parce que les facteurs de Risques Psychosociaux sont présents dans toutes les organisations, il incombe à l’employeur de les inclure dans le document unique d’évaluation des risques professionnels (DUERP).

Ce travail peut se faire en interne. Cependant, une connaissance des risques psychosociaux est fortement conseillée pour réaliser cette démarche. Puzzle Concept et ses Intervenants en Prévention des Risques Professionnels (IPRP), spécialisés dans les RPS se proposent de vous accompagner dans l’évaluation de ces risques et de leur intégration dans le document unique.

Dans quel contexte mettre à jour le DUERP ?

Le DUERP est un outil nécessaire pour prévenir les risques dans l’établissement. Le mettre à jour régulièrement est une action de prévention des risques. Légalement, l'article R4121-2 du code de travail dispose que le document unique doit être mis à jour:

Notre démarche simplifiée de DIAGNOSTIC rend ce travail simple et permet d’appréhender positivement cette démarche ».

Comment se déroule l'intégration des RPS dans le DUERP ?

1- Préparation de la démarche

Dans un premier temps, il est nécessaire de préparer l'intervention et d'impliquer les différents acteurs de l'établissement. Il est bénéfique de réaliser une communication envers les collaborateurs et collaboratrices.
Pour faciliter l'identification des risques et leur intégration dans le document unique, il est nécessaire de définir des "unités de travail". Celles-ci peuvent être définies à travers un critère de métier, de service, de lieu géographique, etc. L'unité de travail doit correspondre à un ensemble de collaborateurs exposé aux mêmes risques et avoir du sens pour les salariés qui prendront connaissance du DUERP. Si les collaborateurs ne savent pas dans quelle unité ils se trouvent, le document ne pourra pas jouer pleinement son rôle de préventeur.

2- Evaluation des facteurs

C'est lors de cette seconde étape que les facteurs sont mesurés à travers la passation d'un baromètre sur les risques psychosociaux.
Ce questionnaire, à destination de l'ensemble des collaborateurs, permet d'évaluer à la fois la fréquence du risque et la gravité des conséquences. Ces deux dimensions permettent la priorisation des actions à mettre en place pour la prévention des risques. Lors de la passation du baromètre, il est important de prendre en compte les unités de travail définies précédemment.
Cette évaluation des risques est ensuite transcrite dans le document unique.

3- Définition d'un plan d'action

Lorsque l'évaluation des risques psychosociaux a été réalisée, il est nécessaire de proposer des actions de prévention et d'amélioration. Ces actions ont pour objectif de diminuer les risques (voir de les supprimer si possible) et de limiter leurs conséquences néfastes sur les collaborateurs.
Cette élaboration du plan d'action peux se réaliser à travers des entretiens individuels et/ou collectifs afin de mieux comprendre le contexte dans lequel les facteurs de risques se sont développés. Cette compréhension permet l'émergence d'actions efficaces et pratico-pratiques. Des groupes de travail sont également mis en place afin de permettre un plan d'action réaliste (calendrier, responsabilité, etc.) et réalisable (en fonction des moyens disponibles et de la "contrôlabilité" des facteurs de risques).

4- Mise en oeuvre du plan d'action

Lors de cette étape, l'établissement met en place les actions décidées en amont. Pour des raisons d'éthique, les consultants interviennent sur cette étape uniquement si l'établissement le demande. Le COPIL doit donc s'organiser en associant des responsables pour chacune des actions et ainsi permettre le suivi et la réalisation de l'action.

5- Réévaluation des facteurs

Lorsque l'ensemble des actions ont été mises en place, une période d'observation doit s'instaurer pour vérifier l'évolution des risques. Il est important de vérifier l'impact des actions sur l'évolution des risques psychosociaux et d'y remédier rapidement si nécessaire. Ensuite un nouveau cycle peut s'amorcer en réévaluant les facteurs de risques psychosociaux et donc l'efficacité des actions.

Quels facteurs sont pris en compte dans le DUERP ?

Les facteurs présents dans le DU sont ceux définis dans le rapport Gollac et repris par l'INRS. Nous retrouvons l'intensité du travail et le temps de travail, les exigences émotionnelles, l'autonomie, les rapports sociaux au travail, les conflits de valeurs et l'insécurité de la situation de travail.